Partagez | 
 

 [PV : Mayim Ross] - Safe and sound until there is smoke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Royaume : Autres royaumes
Race : Dragon
Messages : 17
Date d'inscription : 10/02/2018


MessageSujet: [PV : Mayim Ross] - Safe and sound until there is smoke  Dim 15 Avr - 16:12
Safe and sound until there is smokeLes landes de ces terres étaient gelées et blanches, un hiver éternel semblait régner sur se territoire étrange. Tout semble figer, dans le temps, comme si le monde lui-même, face à cette force de la nature qu’est le froid, c’était retiré pour laisser le pouvoir à l’immortalité glacée. Alors que mes ailes brassées puissant l’air autour de moi, alors que je survolé la zone, je ne pouvais m’empêcher de me dire qu’il serait dangereux d’approcher trop prés. Si j’avais assez de puissance pour en crée des ouragans et si j’avais vécu longtemps en montagne, il serait idiot que je m’aventure dans cet endroit. Même avec mes écailles la morsure brûlante du froid ce faisait ressentir, malgré la hauteur que j’avais prise pour éviter de voir mes ailes gelées.

Après avoir fait un dernier tour de l’endroit, je prenais la décision de prendre du repos. Cela faisait des jours que je volais sans manger ni boire, sans même un seul repos. Il était temps que je me pose, pour dormir un peu. Quittant les contrées inhospitalières aériennes, je retournais aux frontières plus clémentes entre une forêt de pins et la neige tombant drument plus loin, dans les montagnes. Atterrissant lourdement sur le sol sec et froid, mes ailes pliants et faisant rugir le bois fragile, cassant les branches et déracinant presque certains, je soufflais un air chaud par mes naseaux. Même loin de la principale source de froid, je sentais l’air frais et vif, d’ici. Il me fallait un nid douillé, pour dormir tranquille. Je ne craignais en rien les attaques des animaux ou des Hommes. Bien que mon corps soit naturellement chaud et que mes écailles me protégeraient naturellement du froid, je préférais éviter tout problème. Inutile de ce faire prendre par surprise par une tempête de neige, même si pour l’heure, je ne sentais rien arriver.

Ainsi, creusant un trou dans le sol avec mes griffes, j’envoyais la terre et des roches dans tout les sens, dévoilant ça et là, quelques racines ou quelques vers ce tortillant misérablement à l’air libre. Une fois le trou creusé assez profondément, pour que je puisse m’enrouler à l’intérieur, je regardais alentours, pour des arbres à brûler, que je prenais dans ma mâchoire avant de les jeter dans mon futur lit, avant de les écraser pour aplatir le tout et qu’il n’y est pas de bois qui dépasse. J’arrachais une nouvelle fois des arbres, car une fois le tout bien comprimé, il restait assez de place pour en mettre une deuxième tournée. Répétant la même action que précédemment, avant d’être satisfait du résultat.

Reculant légèrement, je pris une profonde inspiration, un roulement sourd résonnant dans mon poitrail, une lueur orangé tel le soleil, commença à ce faire dans les interstices de mes écailles, avant que je ne crache mon souffle puissant et rougeoyant, faisant bien vite monter la température ambiante et embrasant sans mal les arbres morts et la résine. Alors que je refermais ma gueule, laissant le tout ce consumé, j’observais les alentours, vérifiant une dernière fois que rien n’était dans les parages. Je laissais le feu consumé jusqu’au dernier morceau de bois, avant de recouvrir le tout de la terre précédemment enlevée. Rebouchant bien pour ne pas perdre la chaleur et laissant le sol ce réchauffé sous l’immense bûché rouge, j’attendis patiemment que le tout soit assez chaud pour que je m’y allonge. Ainsi, après quelques ajustements je m’enroulais sur moi-même, queue faisant presque entièrement le tour de mon corps, telle une ceinture de protection. Fermant les yeux en sentant la chaleur irradier sous moi, je poussais un soupir de plaisir.

M’endormant doucement, je resterais ainsi à travers vent et pluie voir même de la neige, durant plus de deux jours.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mayim Ross
The queen of the cold | Co-Fonda
Univers : Roxime

Royaume : Roxime
Race : Élément eau (devenue glace)
Messages : 58
Date d'inscription : 04/02/2018


MessageSujet: Re: [PV : Mayim Ross] - Safe and sound until there is smoke  Dim 22 Avr - 19:29



Safe and sound until there is smoke.

Mayim & Smaug


Plus les jours passent, moins tu supportes le fait d’être le larbin de Nébula. Cette femme que tu n’aimes pas vraiment. Tu es du coté obscure certes, mais tu détestes la façon dont elle te traite, tes sœurs et toi. Vous n’êtes là que pour faire le sale boulot, celui qu’elle ne veut pas faire. Après tout c’est une déesse et elle est plus puissante. Tu aurais souhaité ne pas devoir travailler avec elle, cependant tu n’avais pas eu le temps de décliner l’offre qu’Hestia et Lurra avaient déjà acceptée.  Tu savais que tu n’allais être que le larbin, mais tu avais choisie de ne rien dire restant froide. Tu évites la plus part du temps lorsque Nébula demande quelque chose, tu essayes de donner le travaille à tes autres sœurs. Tu avais encore cette rage au fond de toi pour cette femme qui était ta sœur mais que tu ne considérais plus comme tel, Lurra, cette traitresse qui t’avait brisée. Le seul point positif était qu’aucunes émotions ne t’atteignaient. Tu étais de glace, et impossible à déstabiliser.

Tu regardais au loin, observant ton royaume à travers une fenêtre de ton château. Cette fenêtre avait comme pouvoir de te montrer tout ton territoire ainsi que ses limites. Tu connaissais la Terre de glace à la perfection, sachant pratiquement où chaque détails se plaçaient. Puis rapidement tu remarques un léger changement aux frontières. Tu décides de t’y rendre avec tes quatre léopards des neiges,  ils ont besoins de se défouler un peu. Tu le regardes courir et se défouler dans la neige, cela te ferait presque sourire de plaisir en voyant ce bonheur. Tes quatre animaux de compagnies étaient tout pour toi, si quelqu’un s’en prenait à eux, tu n’hésiterais aucunement à les torturer. Tu traverses tout ton royaume assez rapidement jusqu’à arriver à la frontière. Cette chose avait l’apparence d’un énorme caillou, mais c’était bien trop haut pour cela puisse en être un. Tu fais rapidement le tour avant de taper un coup de pied dedans. Tu recules assez rapidement lorsque la chose bouge. Tu regardes le regard impassible devant l’immense dragon qui se dresse devant toi. C’est assez rare que des dragons viennent séjourner au bord du territoire de glace, tu ne comprends pas. « Qu’est-ce qu’il peut bien faire ici. » demandes-tu à voix bien que tu savais qu’il n’allait pas te répondre. Pourtant il prenait la parole, tu le regardais intriguée, tu n’avais jamais eu affaire à cette sorte de dragon, aucuns ne parlaient dans ceux qu’Hestia pouvait recueillir ou voir sur son territoire.

love.disaster



I'm sorry for emotionally cold , insensitive , indifferent and severe. As I made ​​not sorry I am not like that.  


The cold never bothered me anyway.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Royaume : Autres royaumes
Race : Dragon
Messages : 17
Date d'inscription : 10/02/2018


MessageSujet: Re: [PV : Mayim Ross] - Safe and sound until there is smoke  Dim 22 Avr - 22:29
Safe and sound until there is smokeC’est un sommeil lourd qui m’habite, pourtant le moindre son semble pouvoir me sortir des bras de Morphée. Je ne saurais dire combien de temps passa, mais une chose fut sûre, ce n’était pas le même jour lorsque je fus réveillé par un coup contre mes écailles. Même si elles étaient solides et ne craindraient jamais d’être cassé par une attaque aussi faible, je n’appréciais guère d’être dérangé dans mon repos, que je ne prenais déjà que rarement. Mes yeux s’ouvrirent, mordorées et grands, plus grand qu’un homme de bonne taille. Une vision flou et obscurcis par les nuages noirs qui s’amoncèlent à l’horizon, est ce qui m’accueille, je cligne lentement des yeux, rendant plus net mon champ de vue, avant observant brièvement mes alentours, à la recherche du responsable de pareil affront que de me heurté.

Après avoir prit compte de la situation et ne rien avoir remarqué d’étrange, je décidais de me redresser, engourdis déjà par mon immobilité. Un long souffle chaud résonne dans mon crâne et descends de mes naseaux, fumée blanche et propre s’évaporant dans le vent. De la cendre tombe de mon ventre lorsque je me dresse sur mes pattes antérieure, mon cou remontant pour prendre une posture fière et droite, mes écailles luisantes sinistrement. Alors, seulement, je remarque la petite forme en face moi, qui ce tenait lorsque j’étais enroulé sur moi-même, dans mon angle mort. Je reniflais l’air, cherchant à identifier l’inconnue. Aucune odeur familière pourtant, ne vint me chatouiller mes naseaux. Ma queue glissa sur le sol, alors que je la ramenais vers moi, sortant de mon nid de fortune, noir et vide désormais. Elle ne semblait guère effrayée ni même surprise tout au plus pensive, ce qui me laissais à penser que je n’étais pas le premier dragon qu’elle croisait. Seul des gens qui en avait vu, pouvais rester stoïque ainsi. Ou du moins, qui avait vu des dragons calment.

Ma voix résonna alors, caverneuse, roulant comme le tonnerre et profonde comme roche tombant d’une falaise.
- « Tu ose me déranger dans mon sommeil, insignifiante créature. J’espére pour toi que tu as une bonne raison… »
Les sifflements insistant sur les sonorités en « s » étaient retentissants. Je prenais mon souffle, me mettant de profil pour mieux regarder et apercevoir la jeune femme, abaissant ma tête à sa hauteur, pour en voir le plus de détail possible.
- « Et une excuse valable pour m’avoir frappé. »
Mon œil semblait pénétrer jusqu’au cœur de la jeune femme, comme cherchant à s’imprégner de sa forme, son visage, sa couleur pour ne pas l’oublier. Toujours m’en souvenir et ainsi si je la croise un jour à nouveau – si je ne la tue pas avant – savoir à qui je m’adresse.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞


MessageSujet: Re: [PV : Mayim Ross] - Safe and sound until there is smoke  
Revenir en haut Aller en bas
 
[PV : Mayim Ross] - Safe and sound until there is smoke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYSTERIA  :: Entrez dans le monde d'Hysteria :: Roxime :: Yessodin :: Le territoire d'eau-
Sauter vers: